Malaccabeurk (Malaisie)

Publié le par eric marquez

Ville malaisienne touristique à deux balles de la côte ouest, Malacca merite bien que je lui tire dessus à bout portant. Autoproclamée historique (en effet on peut y voir un vieux train, des vieux canons, un vieux tank, un vieux bateaux, et pleins de vieux), ce bled semble ignorer qu'il est situé au bord de la mer. Et pour cause, il n'y a guère que les pneus qui osent encore s'y baigner.

Les mélaccaïmans sont aimables comme des crocodiles et l'on trouve partout des trishaws décoré à la touristland, signe infaillible de dégénérescence avancée.Ici comme dans beaucoup d'endroits en Asie, ce sont les chinois qui tiennent tout. Et les chinois, c'est des marrants, c'est bien connu...






























Au milieu de ce carnage, j'ai trouvé un guesthouse* sympa comme tout, avec des voyageurs qui discutent ensemble, un personnel amical et pleins d'infos, le top quoi.
Bon, si vous tenez à y passer, dans les rues chinoises, il y a de beaux temples bouddhistes.
(*Sunny's guesthouse ; 270, Taman melaka raya ; 606-2265446 ; Bus 17 blanc & vert et s'arrêter à l'Equatorial Hotel)

Publié dans VOYAGE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article