10d - Nouvel an de chien

Publié le par eric marquez

Dans cet hotel de Chine j'avoue je toussais jaune
Je m'sentais aussi mou qu'une nouille, non sérieux
Et puis je l'avais grosse...grosse...la toux.


J'imagine un instant voir un medecin chinois
Je m'vois déjà décrivant mes symptômes par gestes
Et lui très pictogrammes, moi, redoutant le drame
Je préfère rester seul...comme un con...de touriste...
Enfin bref...


C'est ainsi que je passe le nouvel an lunaire
Loin des cris de la foule, des crachats, des pétards
Et pour l'année du chien... avec mon mal de chien...
J'étais peinard enfin !!

Yangshuo, c'est aussi ca. La fumee semble sortir de toute la maison.

Publié dans CHANSONS & POEMES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article